L'Église Unie du Canada

Menu

Actualités

Wangari Maathai

Wangari Maathai en 2001.
Photo : Wikipedia, CC BY-SA 2.0

Wangari Muta Maathai, née Wangari Muta et surnommée la femme qui plantait des arbres, née le 1er avril 1940 à Ihithe (Colonie du Kenya) et décédée le 25 septembre 2011 à Nairobi (Kenya), était une biologiste, professeur d’anatomie en médecine vétérinaire, militante politique et écologiste.

Le 8 octobre 2004, elle reçoit le prix Nobel de la paix pour « sa contribution en faveur du développement durable, de la démocratie et de la paix » à la suite de son engagement contre la déforestation du Kenya. C’est la première femme africaine à recevoir cette distinction.

Sous la présidence de Daniel Arap Moi, elle est emprisonnée plusieurs fois (notamment, en 1991, où elle est libérée sous caution grâce au soutien d’Amnesty International) et violemment attaquée pour avoir demandé des élections multipartites, la fin de la corruption et de la politique tribale.

Œuvres :

Wangari Maathai a écrit et préfacé de nombreux livres. Seuls quelques-uns sont traduits en français parmi lesquels :

  • Pour l’amour des arbres (trad. Jean-Paul Mourlon), L’Archipel, 2005, 164 p. (ISBN 978-2841877096)
  • Celle qui plante les arbres (trad. Isabelle Taudiere), Héloïse d’Ormesson, 2007, 380 p. (ISBN 978-2350870571) « Témoignage poignant des défis et des réussites de l’Afrique moderne. » Bill Clinton
  • Mama Miti, la mère des arbres (trad. Claire A. Nivola), Le Sorbier, 2008
  • Un défi pour l’Afrique, Héloïse d’Ormesson, 2010 (ISBN 978-2350871400)
  • Réparons la Terre [« Replenishing the Earth »], Paris, Éditions Héloïse d’Ormesson, 2012 (ISBN 978-2-35087-199-8)

Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Wangari_Muta_Maathai

2Réponses

  1. P says:

    Je suis content de connaître, par cette chronique, cette écologiste africaine. Merci

  2. Lee Ann Hogle says:

    Il y a plusieurs vidéos sur YouTube qui documentent les multiples actions de cette femme inspirante.
    Voici un.
    https://www.youtube.com/watch?v=MMhDrJGGMFk

    Merci pour me rappeler d’elle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.