L'Église Unie du Canada

Menu

Actualités

Une prière du modérateur dans la foulée du cyclone Idai

Lorsque la pluie tombe

Lorsque la pluie tombe
et que le vent tourbillonne,
ce peut être un motif de joie,
Dieu de toute la création.

Mais lorsque les vents sont déchaînés,
qu’ils arrachent les toits des maisons, et
que les pluies sont torrentielles,
toute joie disparaît alors :
il n’y a plus que pertes et morts.

Nous prions pour les personnes qui ont perdu la vie
lors du passage du cyclone Idai qui a dévasté
le Mozambique, le Zimbabwe et le Malawi.
Nous prions pour les personnes qui ont survécu,
trouvant refuge dans la cime des arbres et en terrains élevés,
hors de portée de la crue des eaux,
en attente de secours.

Nous prions pour toutes ces personnes
qui font l’impossible
avec le peu dont elles disposent
pour sauver le plus grand nombre,
conscientes qu’il en faut davantage
pour secourir plus de gens.

Nous prions pour toutes les personnes en deuil d’êtres chers,
dépouillées de leurs foyers et de leurs moyens de subsistance.

Puisse l’aide arriver, et arriver rapidement —
afin que la sécurité revienne
et que la reconstruction débute.
Dieu d’amour, nous prions
pour que nous répondions à cet appel
avec tout ce que nous avons et tout ce que nous sommes,
à même la sécurité et l’abondance qui sont nôtres;
le témoignage d’un monde d’entraide
dès maintenant
et dans les jours à venir.

Nous prions pour le Mozambique,
nous prions pour le Zimbabwe,
nous prions pour le Malawi,
pour leurs populations,
pour leurs territoires,
pour leurs vies.

—Une prière du modérateur, le pasteur Richard Bott, dans la foulée du cyclone Idai.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *