L'Église Unie du Canada

Menu

Actualités

Un dialogue pour la réconciliation

Kenji Marui s’est rendu en Australie dans le cadre du dialogue du modérateur pour la réconciliation. Son objectif : consulter et tisser des liens avec la Uniting Church in Australia, le Uniting Aboriginal and Islander Christian Congress, et les groupes aborigènes d’Australie. Kenji nous fait part de ses réflexions concernant l’expérience qu’il a vécue.

« Dans le cadre d’une rencontre théologique à laquelle a participé notre groupe de visiteurs canadiens, les membres du Uniting Aboriginal and Islander Congress, ainsi que des étudiantes et des étudiants en formation ministérielle, des discussions sincères ont eu lieu concernant les effets du colonialisme sur nos vies, nos Églises et nos sociétés. En tant qu’enfant de la deuxième génération né en sol canadien de parents immigrants japonais, j’ai éprouvé de la difficulté à me situer dans cette discussion. Je n’ai pas l’air d’un descendant de l’immigration coloniale, mais j’en ai partagé la mentalité tout au long de ma vie. Pourtant, je connais aussi les effets du racisme et de la discrimination. Je suis las de devoir m’expliquer ou de me justifier dans la société, de voir ma réalité sous-représentée ou mal représentée dans les médias.

Il y avait des tensions dans les discussions portant sur l’interaction entre les Écritures et la culture, la dynamique étant truffée d’attitudes partiales. Le christianisme a été très dominant, omniprésent et si étroitement associé aux affirmations selon lesquelles la culture occidentale serait supérieure. Il est donc difficile de démêler les vrais messages et les intentions de Jésus, des interprétations historiques et traditionnelles de ses paraboles et enseignements.

La culture aborigène a longtemps été perçue comme, au mieux, une culture de seconde zone, et au pire, une culture démoniaque.

En regardant les étapes qui pourraient suivre dans cette démarche inachevée, nous en saisissons toute l’importance et nous avons la conviction que nous ne pouvons passer à côté d’un tel cheminement. Le travail se poursuit grâce à vos dons à Mission & Service. »

Si vous donnez régulièrement à Mission & Service, nous vous en remercions! Si vous n’avez pas fait un don à Mission & Service, intégrez le don à votre vie de personne de foi. L’amour envers notre prochain est au cœur même de Mission & Service.

Extrait d’un blogue sur ce dialogue en table ronde, 28 mars 2018, www.united-church.ca (en anglais)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *