L'Église Unie du Canada

Menu

Actualités

Questions aux candidates et aux candidats : 1ère question

Dans les semaines précédant le 43e CG, nous adressons des questions aux personnes qui présentent leur candidature au poste de modérateur, dans le but de mieux les connaître.

(Note : les passages bibliques en français sont tirés de la Bible FRC97)

Q : Quel est le passage biblique qui m’accompagne de façon constante?

 

Tessa Blaikie Whitecloud

Le passage que je trouve pertinent pour notre Église en ce temps de transition est : « La force et la dignité sont sa parure, elle sourit en pensant à l’avenir », Proverbes 31, 25. C’est celui sur lequel je m’appuie fréquemment pour amener les gens à faire confiance à l’avenir et à l’Église.


Pasteur Richard Bott, Ph. D.

Genèse 18, 16-33. Je perçois dans ce passage le désir de Dieu d’explorer ses choix avec l’humanité, et le désir d’Abraham de savoir que le Dieu avec lequel il a établi une alliance est un Dieu juste. La volonté d’Abraham de mettre Dieu au défi, et l’ouverture de Dieu à être transformé par ces questions empreintes d’amour sont des éléments essentiels à ma compréhension de la relation entre le Divin et la création.


Pasteur David Hart

Le passage biblique qui m’a inspiré tout au long de ma vie est le Psaume 139 : « Où pourrais-je aller loin de toi? Où fuir loin de ta présence? » Ce psaume parle de la merveilleuse intimité que nous partageons avec Dieu dans notre vie. Il révèle que Dieu est présent tant à l’étape du commencement qu’à l’étape de la fin. « C’est toi […] qui m’a tissé dans le ventre de ma mère. […] si je me couche parmi les morts, t’y voici ». Ce psaume pourrait-il avoir inspiré le sentiment d’intimité que Jésus partageait avec Dieu, au point où il appelait Dieu Abba, ce qui signifie papa? J’aime penser que oui!


Pasteure Cathy Larmond

Je m’appuie sur Ésaïe 43, 1-4. À la demande de notre famille, ma mère a lu ce passage aux obsèques de mon époux. J’entends encore sa voix dire que nous sommes précieux aux yeux de Dieu. Ces paroles me rappellent que peu importe si les choses vont bien ou mal, je ne suis pas seule. Nous vivons, en tant qu’Église, des temps de tumulte et de changement. Dans les eaux troubles et dans les périodes difficiles, Dieu est avec nous. Nous ne sommes pas seuls et Dieu nous aime!

 


Pasteure Catherine Faith MacLean

Dans Esdras 3, la communauté vit un temps de tumulte et se demande comment elle peut être le peuple de Dieu dans un nouveau contexte. Elle se lance dans la reconstruction du Temple. Elle n’y arrive pas et la situation en devient comique. Le plan d’intendance ne fonctionne pas. Ils ont peur des voisins. Alors la communauté confie le mandat aux jeunes. Grâce à une main-d’œuvre importée, l’édifice est finalement construit, avec l’aide d’une subvention gouvernementale! La moitié de la communauté pense que c’est merveilleux, l’autre s’adonne à d’intenses lamentations. Le vent porte autant l’allégresse que la tristesse, et les voisins ne peuvent distinguer les manifestations de peine des cris de joie. Nous aussi pouvons choisir la façon dont nous réagissons au changement, et ce que nous offrons comme clameur à nos voisins.


Colin Phillips, Ph. D.

J’ai intégré dans ma vie l’appel « Que la justice puisse couler, comme un torrent intarissable » (Amos 5,24) alors que j’étais étudiant stagiaire au baccalauréat en travail social, au sein d’un organisme œcuménique de services sociaux, dans la région de Waterloo, qui avait ce verset pour énoncé de mission. Pour nombre de personnes, il s’agit d’un verset favori dont toute la puissance se révèle lorsque nous lisons la suite du passage (Amos 5, 21-24). J’y reviens constamment, inspiré par son message de vivre une vie dans la simplicité et avec intention, et par-dessus tout, d’adorer Dieu par la voie du service au cœur de la lutte.


Pasteure Wanda Stride

Il y a deux passages. Dans Genèse 32, Jacob lutte avec l’ange. L’une des paroisses de ma charge pastorale porte le nom de Peniel, ce qui signifie Face-de-Dieu. Récemment, j’ai l’impression qu’il y a du changement partout; ici, chez nous, au sein de l’équipe ministérielle régionale, et à l’échelle nationale, avec la restructuration. Nous nous débattons au beau milieu du changement! Puis, il y a Jean 15, 11. Puisse Dieu nous aider à trouver la joie de Jésus dans les efforts que nous déployons.


Pasteure Martha ter Kuile, Ph. D.

Romains 5, 3-4. « … nous savons que la détresse produit la patience, la patience produit la résistance à l’épreuve et la résistance l’espérance. » Je me demande parfois d’où provient l’espérance. Est-ce que les gens dotés d’espérance n’ont que la chance avec eux? Dans ce passage, Paul dit que l’espérance ne se manifeste pas, comme ça, parce que nous nous sentons joyeux, ou optimistes. Parfois, les difficultés nous rendent plus forts. L’espérance se manifeste dans les caractères forgés autant par l’adversité que par la joie. Paul poursuit en affirmant que cette espérance ne nous déçoit pas.


Pasteure Donalee Williams

« De même, l’Esprit-Saint nous vient aussi en aide, parce que nous sommes faibles. En effet, nous ne savons pas prier comme il faut; mais l’Esprit lui-même prie Dieu en notre faveur, avec des supplications qu’aucune parole ne peut exprimer. » Romains 8,26.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *