L'Église Unie du Canada

Menu

Actualités

Quelques directives pour les paroisses en cette période d’épidémie de COVID-19

Les circonstances liées à la COVID-19 évoluent rapidement. Tandis que le personnel du Bureau du Conseil général, en consultation avec les ministres exécutifs régionaux, évalue un éventail de scénarios, il est important que tous les leaders paroissiaux suivent les conseils de leurs responsables locaux de la santé publique en ce qui concerne la prise des décisions relatives à la suspension de leurs activités ou à la fermeture du bureau de leur paroisse. Chaque région étant différente, vous trouverez les renseignements les plus pertinents pour votre prise de décisions auprès des responsables locaux de la santé publique.

En ce qui a trait aux relations pastorales et aux personnes employées par les paroisses, le Bureau du Conseil régional offre les indications suivantes :

  • Si une personne membre du personnel ou du personnel ministériel est en isolement, il faut continuer de lui verser son salaire afin qu’elle ne soit pas contrainte de refuser de se mettre en isolement en raison de ses obligations financières, ce qui pourrait mettre son entourage en situation de risque.
  • Les personnes occupant certains postes laïques et la plupart des membres du personnel ministériel peuvent en période d’isolement travailler de la maison en utilisant le téléphone, un ordinateur et des liens vidéo afin de continuer à offrir des soins pastoraux, à effectuer des tâches administratives et à préparer et fournir des ressources pour les prières et les liturgies.
  • Si une personne en isolement est déclarée malade, le temps d’isolement sera pris en compte aux fins de la détermination de son admissibilité à un remboursement de l’employeur et aux prestations de soutien au rétablissement pendant la maladie.
  • Si une personne membre du personnel tombe malade, communiquez avec le bureau de votre conseil régional afin de connaître les procédures pour l’activation du programme de soutien au rétablissement.
  • Les membres du personnel ayant des inquiétudes personnelles concernant des facteurs de risque qui n’ont pas été signalés par leurs responsables locaux de la santé publique doivent consulter leur comité du personnel et du ministère ou la personne responsable des relations pastorales au sein de leur conseil régional.
  • Si le culte dominical est suspendu (suivez les conseils de votre service local de la santé publique à ce propos), il faut continuer de verser les salaires. Le personnel ministériel et le personnel de la paroisse doivent continuer de travailler au bureau paroissial ou de la maison, selon ce qui est possible dans les circonstances.
  • Veillez à ce que votre paroisse présente au moins deux représentants ou représentantes ADP autorisés pouvant demander des services de paye à ADP.
  • Si une paroisse locale, en raison d’une fermeture, éprouve des problèmes de liquidité, en particulier pour répondre à ses obligations en matière de paye, elle doit envisager la possibilité de puiser dans ses fonds de réserve si elle en détient ou de recourir à une marge de crédit obtenue après d’une institution financière locale.
  • Les membres qui n’ont pas adopté la contribution préautorisée (CPA) pour faire des dons réguliers doivent être encouragés à continuer de donner par l’entremise du site org (que votre paroisse se soit inscrite ou non, tous les organismes de bienfaisance enregistrés sont répertoriés par CanaDon et tous les dons destinés à votre paroisse lui seront acheminés).
  • Si votre paroisse n’a pas accès à des ressources locales ou à du crédit, veuillez communiquer avec votre conseil régional pour obtenir des directives.
  • Si le Bureau du Conseil général devait fermer, les services relatifs à la paye, aux avantages sociaux et au régime de retraite seront maintenus aux numéros de téléphone et à l’adresse courriel habituels.

Si votre paroisse suspend le culte dominical, faites preuve de créativité! Publiez des prières, des réflexions, des nouvelles et même la vidéo d’une prédication filmée avec un téléphone cellulaire sur le site Web ou les pages des médias sociaux de votre paroisse! Tenez un groupe d’étude ou de réflexion en ligne sur la présente période de crise mondiale. Constituez des chaînes téléphoniques afin de garder le lien de façon régulière avec les membres de la paroisse, surtout les plus vulnérables.

Quoi qu’il arrive, il faut se serrer les coudes, dans la prière, la courtoise et la générosité.

Oh, et lavez-vous les mains!

Alan Hall, pasteur et directeur de l’Unité des ministères et de l’emploi
Bureau du Conseil général

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *