L'Église Unie du Canada

Menu

Actualités

Prière pour la Première Nation Wet’suwet’en

Le modérateur de l’Église Unie, le pasteur Richard Bott, demande aux membres de l’Église Unie et à tous les citoyens et citoyennes canadiens de prier pour une résolution pacifique pour toutes les parties impliquées dans la confrontation sur le territoire de la Première Nation Wet’suwet’en, en Colombie-Britannique.

Voici les termes de sa prière :

 

Nous parlons, Dieu de toute la création –
mais nos paroles ne sont-elles que de beaux mots ?

Des mots comme « relations justes » et « réconciliation »,
comme « consultation » et « législation fondée sur les droits ».
Mais lorsque surgissent des problèmes sur le territoire non cédé de Wet’suwet’en,
les gestes qui sont posés disent la volonté
de recourir à la force plutôt qu’au dialogue –
au légalisme plutôt qu’à la discussion –
préséance de la loi du colonisateur sur les vies autochtones.

Ouvre nos cœurs à la vérité
que de tels gestes font mentir nos paroles.
Ouvre nos esprits à la sagesse,
afin que les leaders des gouvernements du Canada et de la Colombie-Britannique
mettent un frein à cette expansion acharnée;
qu’ils arrêtent la destruction,
qu’ils cessent d’imposer leur volonté;
et qu’ils se mettent à l’écoute des voix
des chefs héréditaires des clans Unist’ot’en et Gidimt’en
du peuple Wet’suwet’en,
sur leurs terres non-cédées.

Nous prions que tu accordes aux officiers et aux constables de la GRC présents sur ces terres
plénitude de calme, de compassion et de modération,
afin qu’aucun mal ne soit fait aux personnes
qui se lèvent à la défense de la vie et du territoire.

Nous prions pour qu’au cœur des échanges complexes entre les chefs de bandes et les chefs héréditaires règnent la paix et la compréhension;
et plus encore,
nous prions que nos approches coloniales
ne tirent pas profit de leur mésentente
pour ainsi imposer nos désirs.

Ô Dieu, nous en appelons à toi,
aide-nous tous et toutes, ton peuple.
Ô Dieu, nous en appelons à toi,
Aide-nous tous et toutes, ton peuple.
Ô Dieu, nous en appelons à toi,
bénis ce monde
de ton amour.

Tout cela, je le demande au nom de Jésus.
Amen.

— Richard Bott, modérateur de l’Église Unie du Canada

Une réponse à

  1. armand guillot says:

    Très bien expliqué.Les enjeux sont précis.Ces premières nations,ne veulent que leurs territoires soient exploités et occupés par les Blancs.C’est la constatation des évènements qui le démontrent.Tout le reste,c’est de la politique ou la confusion occupe toutes les confrontations dans un face à face de méfiance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *