L'Église Unie du Canada

Menu

Actualités

Patrice Émery Lumumba

Patrice Lumumba en 1960.
Photo : Harry Pot (ANEFO) CC BY 4.0

Véritable héros à travers l’Afrique entière, par delà son pays natal, le Congo, Patrice Emery Lumumba est né le 2 juillet 1925 à Onalaua. L’élément déclencheur de son nationalisme provient de sa présence à l’exposition universelle de 1958, en Belgique, où l’image affiliée aux congolais y était avilissante. Le 5 octobre 1958, il crée le Mouvement national congolais ou MNC, après être revenu du Congo.

Il proclame son désir de voir le « Congo Belge » devenir indépendant. Le MNC remporte les élections de mai 1960 et Lumumba intègre  le gouvernement au poste de Premier Ministre. Le 30 juin 1960, l’indépendance du Congo est proclamée. Malgré cela, le pays colonisateur a décidé de conserver une mainmise sur ses « acquis ». De nombreux belges occupent toujours des postes dans l’armée ou l’administration, ce qui entraîne la révolte des soldats autochtones.

La Belgique envoie des troupes pour préserver ses ressortissants de la région minière du Katanga et soutenir Moise Tshombé et la sécession de la même région. Lumumba est révoqué par le président, Joseph Kasa-Vubu ; tous les ministres nationalistes subissent le même sort. Mais Lumumba, fort de son charisme, et amplement soutenu par les parlementaires s’oppose à cette décision et fait destituer le président. Dans sa volonté de mettre fin à la guerre civile du Katanga, Lumumba appelle l’URSS en renfort après que l’ONU a fait la sourde oreille à ses appels. En septembre 1960, Joseph Désiré Mobutu fomente un coup d’Etat et après la prise de pouvoir, assigne les dirigeants congolais à résidence.

Lumumba parvient à s’échapper mais est arrêté et conduit dans l’État du Katanga, où il y est exécuté le 17 janvier 1961. Les États-Unis ont contribué à la chute du nationaliste afin d’enrayer toute action de l’URSS dans cette zone, dans le contexte de la guerre froide. La CIA a fortement appuyé Mobutu en lui fournissant un soutien financier ainsi que des armes. En 2002, le gouvernement belge a avoué sa responsabilité dans la mort de Lumumba : «  certains membres du Gouvernement d’alors … portent une part irréfutable de responsabilité dans les événements qui ont conduit à la mort de Patrice Lumumba ».

Le meurtre de Lumumba a suscité un émoi à la hauteur de sa popularité ; Mobutu, pourtant l’un de ses bourreaux, lui attribua le titre de « héros national » en 1966.

• Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Patrice_Lumumba

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.