L'Église Unie du Canada

Menu

Actualités

L’exécutif du Conseil général modifie temporairement les politiques sur les relations pastorales

Décisions urgentes relatives à un appel ou à une nomination

Le 15 avril, l’exécutif du Conseil général a modifié temporairement les politiques concernant les relations pastorales indiquées dans Le Manuel afin de permettre à l’instance dirigeante, plutôt qu’aux membres d’une assemblée paroissiale, de prendre certaines décisions concernant les relations pastorales.

Plus précisément, l’instance dirigeante peut, après avoir consulté les membres de la paroisse, procéder à un appel ou à une nomination, réviser les conditions d’un appel ou d’une nomination ou mettre fin à un appel ou à une nomination lorsqu’une situation critique l’oblige et qu’il est impossible de régler la situation efficacement en vertu d’un autre règlement ou d’une autre politique de l’Église.

Ce qui n’a pas changé, par contre, c’est qu’une décision prise par une communauté de foi francophone est soumise à l’approbation du comité des relations pastorales de la Table des ministères en français. Pour ce qui est des communautés de foi anglophones, celles-ci doivent obtenir l’approbation de l’instance du conseil régional approprié. Aucun changement n’a été apporté aux autres exigences pour mettre fin à un lien pastoral (préavis avant la réunion, préavis de 90 jours, etc.).

La modification temporaire fait référence à la « mise à pied temporaire » de membres du personnel ministériel. Encore une fois, un conseil de direction ne peut pas prendre une telle décision de manière unilatérale. La décision doit être prise avec l’accord du conseil régional.

Veuillez lire les explications dans la lettre envoyée aux membres du personnel ministériel, dans le document GS 49 et dans la ressource concernant la modification temporaire aux règlements en matière de relations pastorales.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *