L'Église Unie du Canada

Menu

Actualités

Lettre ouverte du modérateur et de la secrétaire générale

Lettre ouverte aux leaders ecclésiaux concernant notre engagement à préserver la pérennité de la foi de l’Église.

Au personnel ministériel et à tous les leaders de l’Église Unie

Au nom de Jésus, que la grâce et la paix soient avec vous!

Le début de l’année 2019 a marqué la fin de six années d’efforts intensifs ciblant des changements en matière de structure et de gouvernance résultant de la plus importante restructuration de notre Église depuis sa création en 1925. Nous vous remercions de la sagesse dont vous avez fait preuve dans la conception de ces modifications, et de la patience que vous déployez pendant que nous les opérons. Le changement comporte toujours son lot de défis, mais dans l’ensemble, nous sommes toutes et tous motivés à poursuivre nos efforts pour que l’Église soit bien ancrée dans le 21e siècle, qu’elle soit plus agile et outillée pour faire œuvre de ministère dans nos communautés et dans le monde.

En cette période où nous nous retrouvons en tant que communautés de foi pour les assemblées générales annuelles, et alors que nos conseils régionaux prennent forme, il importe que nous abordions maintenant les réalités que tous ces changements doivent nous permettre de mieux vivre : l’approfondissement de notre foi et de nos convictions théologiques ainsi que l’engagement dans le monde au nom de notre foi.

Faisant nôtre cette nouvelle structure, nous nous engageons à préserver la pérennité de la foi de l’Église, telle qu’elle s’est exprimée dans nos Confessions de foi depuis 1925, et bien auparavant au sein des diverses Églises desquelles l’Église Unie est née. Nous sommes toujours appelés à célébrer la présence de Dieu, à vivre avec respect dans la Création, à aimer et servir les autres, à rechercher la justice et à résister au mal, et à proclamer Jésus, crucifié et ressuscité. Ensemble, les quatre déclarations de foi qui constituent la doctrine de l’Église Unie reflètent notre identité ainsi que la sagesse et la foi que nous avons accumulées en tant qu’Église.

Entre 2009 et 2012, chaque paroisse, chaque consistoire et deux Conseils généraux ont étudié en profondeur les déclarations de foi formulées au fil de notre histoire et ont décidé, à forte majorité, d’inclure les Confessions de foi de 1940, de 1968 et de 2006, ainsi que les articles de doctrine de 1925 dans les Principes de l’Union. Nous retrouvons dans ces quatre déclarations des images et un langage diversifiés, mais à la base, toutes affirment que nous sommes une Église chrétienne dont les fondements sont issus de la tradition réformée. Nous reconnaissons la primauté des Écritures et nous célébrons les sacrements par lesquels, en associant des éléments ordinaires – du pain, du vin et de l’eau – l’amour salvifique de Dieu est manifesté et reconnu.

Inspirées par cette tradition de foi et fortes de nos engagements à vivre à la suite de Jésus-Christ, nos communautés de foi continuent de tisser la trame de notre participation à la mission de Dieu dans le monde. Nos ministères gèrent des banques alimentaires locales, parrainent des réfugiés, abritent du froid des personnes sans abri en leur offrant de l’hébergement, participent aux projets de la Banque canadienne de grains, des gestes auxquels s’ajoutent d’autres initiatives.

Des échanges significatifs sur des sujets de foi peuvent avoir lieu grâce à de nombreuses ressources maintenant disponibles. Une initiative d’éducation à la foi, mise sur pied avant le dernier Conseil général, permettra bientôt de partager des pratiques qui nourriront tant notre vie de prière que l’expérience que nous faisons de la présence de Dieu. Au cours des dernières semaines, le modérateur a tenu une première discussion avec des membres du personnel ministériel, des leaders ecclésiaux et des communautés de foi, sur ce que signifie être un disciple de Jésus-Christ, en espérant que de nombreux autres échanges semblables suivront. Un nouveau livre vient tout juste d’être publié, intitulé The Theology of The United Church of Canada (en anglais). L’Atlantic School of Theology offre chaque semaine des baladodiffusions (en anglais) traitant de questions de théologie et de foi. De plus, de nombreux événements sont offerts dans les régions pour explorer les questions de foi et de témoignages chrétiens. Nous vous invitons à vous informer des événements dans votre région et à participer aux dialogues et aux débats qui sont la marque de commerce de l’Église Unie.

Certains que l’Église Unie du Canada repose sur un roc solide, nous rendons grâce pour le privilège qui nous est offert d’être appelés à servir en tant que membres et leaders en ce temps-ci. Nous vous invitons, vous aussi, à rendre grâce pour l’amour divin que nous recevons en abondance, alors que nous poursuivons ensemble nos chemins de foi.

Richard Bott, pasteur
Modérateur de l’Église Unie du Canada

Nora Sanders
Secrétaire générale, Conseil général

 

2Réponses

  1. Ninon Ricard says:

    Je n’en reviens pas, le livre et la baladodifusion sont en anglais, soit, mais aucune version en français n’est annoncée !

    Le français est une langue officielle du Canada, faut-il donc le rappeler ? Je suis une fidèle québécoise… en Christ.

    • Michelle Robidoux says:

      Nous vous remercions pour votre commentaire. Certaines de nos ressources n’ont pas d’équivalents en français, mais nous voulions nous assurer que les francophones puissent lire le commentaire du modérateur. Nous faisons notre possible pour traduire les documents essentiels, selon notre politique de bilinguisme fonctionnel https://egliseunie.ca/ressources/traduction/. Malheureusement, nos ressources ne nous permettent pas de tout traduire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *