L'Église Unie du Canada

Menu

Actualités

Le modérateur exhorte les chefs du gouvernement fédéral à collaborer

À l’occasion de l’ouverture du 43e Parlement du Canada, le modérateur Richard Bott a écrit aux chefs de tous les partis fédéraux pour leur demander de collaborer pour « édifier une société forte, saine et humaine ».

Le modérateur fait mention d’un certain nombre de questions ayant trait à la justice, dont la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones, un plan d’action national sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées, et les politiques discriminatoires en matière de bien-être des enfants autochtones. Il demande aussi aux chefs de faire abstraction de leurs allégeances politiques pour créer un conseil de réconciliation.

La lettre reflète également la détermination de l’Église à aborder les enjeux de la pauvreté au Canada, des politiques sur les réfugiés, de l’assurance médicaments, des soins des enfants, de la paix juste et des droits de la personne. En référence à la tenue de la conférence des Nations Unies sur les changements climatiques, il parle de justice climatique et de plans pour une transition juste pour les travailleurs.

Le modérateur Bott dit espérer que les partis en arriveront à des solutions créatives malgré leurs points de vue différents. Il a alors donné l’exemple de l’Église Unie qui, depuis près d’un siècle, travaille en collaboration malgré les différences.

Pour exprimer la volonté de l’Église de travailler avec les chefs, le modérateur dit : « Des tensions vont immanquablement surgir lorsque vous travaillerez tous ensemble. À l’Église Unie, nous savons que les tensions qui accompagnent notre travail renforcent bien souvent notre détermination à trouver le bien commun. Puissiez-vous vivre aussi cette expérience lorsque la présente session débutera. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *