L'Église Unie du Canada

Menu

Actualités

Le cyclone Pam ravage le Vanuatu

Intervention d’urgence

Le cyclone Pam ravage le Vanuatu

Le 16 mars 2015

Le cyclone Pam, une tempête massive de catégorie 5,  a dévasté le 13 mars 2015 des régions entières du Vanuatu, un pays insulaire de la région du Pacifique.

Selon Oxfam Australie, alors que les pertes en vie humaine semblent être minimes, jusqu’à 90 % des habitations dans la capitale de Port Vila ont été gravement endommagées. Le désastre a touché des dizaines de milliers de personnes. « C’est probablement l’une des pires catastrophes jamais vues dans la région du Pacifique », a déclaré un membre du personnel d’aide d’Oxfam Australie. La nourriture, le logement, l’eau potable et les services d’assainissement et d’hygiène figurent parmi les besoins immédiats à Port Vila et dans les autres régions que l’on sait touchées.

Vanuatu Cyclone Pam March 2015

Source: Act for Peace

Les partenaires de l’Église Unie, les instances d’ACT Alliance en Australie et en Nouvelle-Zélande, sont actuellement en train de recueillir les données. Ils seront probablement en mesure d’émettre prochainement un appel d’aide ACT pour le Vanuatu. L’Église Unie est actuellement en train de recueillir de plus amples renseignements auprès de ses partenaires, et elle se prépare à faire un don immédiat à partir de ses Fonds d’intervention d’urgence. Un tel don pourrait être suivi de contributions supplémentaires.

Que pouvez-vous faire?

Priez pour le peuple du Vanuatu, pour les dizaines de milliers de personnes dont les vies ont été soudainement et brutalement ravagées. Priez pour les personnes dépossédées de leur maison et de leur moyen de subsistance.  Faites un don afin de fournir l’aide grandement nécessaire pour assurer les secours humanitaires. L’Église Unie accueille des dons pour Secours Vanuatu. Ceux-ci seront partagés avec ACT Alliance ou avec des partenaires dans la région du Pacifique avec lesquels l’Église Unie collabore.

Faites un don dès aujourd’hui

Votre don à Secours Vanuatu sera utilisé directement pour financer les opérations de secours et de rétablissement ainsi que les efforts de reconstruction dans le pays. Voici comment vous pouvez faire un don :

  • En ligne, par la voie de notre page de don sécurisé. (page en anglais)
  • Par téléphone, en composant le 416-231-5931, poste 3050, ou le 1-800-268-3781 (sans frais), poste 3050, et en utilisant votre carte de crédit Visa ou MasterCard.
  • Par la poste, en envoyant un chèque, un mandat bancaire, ou vos coordonnées Visa ou MasterCard en précisant le montant de votre don, à l’adresse suivante :
    • L’Église Unie du Canada
      Unité de philanthropie – Intervention d’urgence
      3250, rue Bloor Ouest, bureau 300
      Toronto (Ontario)  M8X 2Y4Assurez-vous d’écrire la mention « Intervention d’urgence – Secours Vanuatu » sur la face de votre chèque.

Remarque : Votre don, intégré au Fonds d’intervention d’urgence de l’Église Unie, sera réparti comme suit : 85 % iront directement  à Secours Vanuatu, tandis que 15 % seront utilisés pour venir en aide aux situations d’urgence peu médiatisées. Aucuns frais d’administration ne seront déduits de votre don. Les dons réguliers envoyés au Fonds Mission et Service permettent à l’Église Unie de défrayer les coûts relatifs au personnel et à la gestion du travail d’intervention d’urgence.

La situation au Vanuatu

Avec des vents de 270 kilomètres à l’heure, le cyclone Pam s’est abattu sur le Vanuatu le 13 mars 2015, dévastant tout sur son passage. L’archipel du Vanuatu, avec sa population de 267 000 habitants, est composé de 65 îles, dont nombre d’entre elles ont peut-être également subi des dommages considérables. Au moins huit personnes sont mortes, mais il est à craindre que le nombre de décès augmente considérablement, les sauveteurs atteignant maintenant les îles périphériques. Le gouvernement du Vanuatu a déclaré l’état d’urgence. Au lendemain du désastre, l’électricité n’était toujours pas rétablie dans l’ensemble du Vanuatu, et les habitants dans nombre d’îles n’avaient pas accès à l’eau courante ou aux communications externes. Des travailleurs humanitaires locaux ont évacué des milliers de personnes à Port Vila (population : 47 000 habitants) dans 23 centres d’évacuation tandis que le cyclone s’approchait. Le pire de la tempête terminé, nombre de gens sont rentrés chez eux pour constater que leur maison n’avait plus de toit ou qu’elle avait complètement disparu. Ils n’ont eu d’autres choix que de revenir aux abris. Heureusement, peu après le passage du cyclone, les gouvernements de l’Australie et de la Nouvelle-Zélande se sont rapidement rendus sur le terrain pour acheminer de l’aide humanitaire.  Ces deux pays seront appelés à jouer un rôle majeur dans les efforts de secours continus. D’autres pays devraient se joindre bientôt à l’effort d’intervention d’urgence. ACT Alliance, de laquelle l’Église Unie est membre, va fort probablement recueillir et acheminer des fonds considérables pour appuyer les secours d’urgence et les efforts de reconstruction à long terme dans le pays.

 


 

Pour plus d’information, veuillez communiquer avec :

Stéphane Gaudet

Coordonnateur du programme Témoignage et mission

Ministères en français (MiF)

Église Unie du Canada

514 284-1675

Courriel : Stéphane Gaudet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *