L'Église Unie du Canada

Menu

Servir le Conseil général

7778344980_6574271adf_k

44e Conseil général : Coordonnateur ou coordonnatrice du Forum jeunesse (1 poste à pourvoir)

Le Comité de planification du Conseil général est à la recherche d’une personne pour travailler en collaboration avec le personnel du Conseil général afin de recruter des bénévoles, de trouver des ressources et d’assurer la coordination du Forum jeunesse au 44e Conseil général. La personne bénévole qui occupera ce poste sera chargée des relations et agira comme membre votant au sein du Comité de planification du Conseil général.

Mandat

Le Forum jeunesse du Conseil général s’adresse aux jeunes de 15 à 18 ans. Il comporte trois volets :

  1. une retraite d’hiver, qui aura lieu en 2021 ;
  2. la participation au 44eConseil général, qui se tiendra à Calgary ou à Red Deer, en Alberta, en juillet 2021, et qui sera organisé par le Conseil régional Chinook Winds ;
  3. un pèlerinage national, qui aura lieu à l’été 2021.

Le coordonnateur ou la coordonnatrice du Forum jeunesse sera responsable de mettre en place le Forum jeunesse du Conseil général en :

  • présidant l’équipe d’élaboration du Forum jeunesse pour la planification des trois volets du Forum ;
  • agissant comme personne chargée des relations et membre votant du Comité de planification du Conseil général.

Le coordonnateur ou la coordonnatrice du Forum jeunesse travaillera en étroite collaboration avec :

  • le personnel de programme du Conseil général en charge du ministère des jeunes pour planifier et organiser chacun des volets du Forum jeunesse ;
  • le Comité local des préparatifs et le personnel désigné du Conseil général pour veiller à ce que les besoins locaux en Alberta soient satisfaits ;
  • le personnel sous contrat ou les bénévoles qui planifieront/géreront le pèlerinage d’été.

Pour de plus amples renseignements concernant ce poste, veuillez télécharger la description complète ci-dessous.

Vous pouvez soumettre une demande par le formulaire de candidature en ligne.

Échéance : jeudi 14 mars 2019.

Téléchargement
44e Conseil général : Coordonnateur ou coordonnatrice du Forum jeunesse


Comité de planification du Conseil général : coordonnatrice ou coordonnateur des travaux (1 poste à pourvoir)

Nous sommes à la recherche d’une personne qui sera chargée de superviser le processus de prise de décisions fondé sur la foi à l’occasion du 44e Conseil général. Cette personne devra se servir du nouveau modèle de prise de décisions de l’Église qu’utilise actuellement son exécutif et qui a été appliqué lors du 43e Conseil général.

Responsabilités : Coordonnatrice ou coordonnateur des travaux

La coordonnatrice ou le coordonnateur des travaux siège comme membre votant au Comité de planification du Conseil général, l’assiste dans l’exercice de ses responsabilités et élabore des principes directeurs en vue des travaux du Conseil général.

Plus particulièrement, cette personne facilite l’action des personnes déléguées et les incite à accomplir l’important travail d’écoute, de discussion et de prise de décisions en ce qui concerne les travaux de ce Conseil général. Elle dirige l’équipe de la table de gestion, qui l’aide en retour à exercer ces responsabilités.

Avant l’assemblée du Conseil général, la coordonnatrice ou le coordonnateur des travaux collabore avec le personnel des ressources et l’équipe de la table de gestion pour :

  • déterminer l’ordre du jour et les processus opérationnels;
  • préparer les documents d’orientation destinés aux personnes déléguées;
  • superviser les travaux du groupe de travail chargé de trier les propositions reçues et de les classer en ordre de priorité;
  • participer au choix des chefs de groupes d’écoute, des chefs de groupes de discussion et de l’équipe d’animation;
  • offrir la formation aux chefs des groupes d’écoute et des groupes de discussion et à l’équipe d’animation, et superviser ces personnes.

Pendant la tenue du Conseil général, la coordonnatrice ou le coordonnateur des travaux :

  • assure le leadership du processus de prise de décisions en gérant l’ordre du jour des travaux du Conseil et en fournissant des moyens de tenir compte des propositions d’une manière cohérente avec la politique et les priorités de l’Église Unie du Canada;
  • gère les responsabilités sur place de la table de gestion, et modifie l’ordre du jour en fonction des besoins du Conseil général.

Pour de plus amples renseignements concernant ce poste, veuillez télécharger la description complète ci-dessous.

Vous pouvez soumettre une demande par le formulaire de candidature en ligne.

Échéance : jeudi 14 mars 2019.

Téléchargement
Comité de planification du Conseil général : Coordonnatrice ou coordonnateur des travaux


Comité de planification du Conseil général : coordonnatrice ou coordonnateur des cultes (1 poste à pourvoir)

Nous sommes à la recherche d’une personne qui pourra recruter et accompagner un large éventail d’animatrices et d’animateurs de culte afin d’intégrer un culte inspirant pendant le Conseil général.

Responsabilités : Coordonnatrice ou coordonnateur des cultes

La coordonnatrice ou le coordonnateur des cultes siège comme membre votant au Comité de planification du Conseil général, l’assiste dans l’exercice de ses responsabilités et élabore des principes directeurs en vue des travaux du Conseil général.

De plus, cette personne est responsable du recrutement et de la coordination des membres du comité des cultes. Ce comité coordonne la direction des cultes et de la musique pour le Conseil général, selon les directives du Comité de planification du Conseil général.

La coordonnatrice ou le coordonnateur des cultes travaille en étroite collaboration avec la modératrice ou le modérateur, la secrétaire ou le secrétaire général, la présidente ou le président du Comité de planification, le personnel concerné du Conseil général et le responsable de la musique afin de planifier les éléments des cultes du Conseil et de veiller à leur mise en application. Cette personne veille à ce que le programme des cultes soit en rapport avec le thème du Conseil général et qu’il contribue à favoriser le discernement et la prise de décisions en renforçant la présence du Saint-Esprit.

Les cultes et la musique refléteront la diversité des styles et des langues, ainsi que l’engagement envers une Église interculturelle, et ce, grâce au leadership de la communauté locale et des personnes présentes au Conseil général (y compris les partenaires outremers et œcuméniques, les personnes invitées, les personnes déléguées et gens de tous les âges). La candidate ou le candidat retenu travaillera de concert avec des leaders autochtones pour veiller à ce que les services des cultes tiennent compte de la spiritualité autochtone, et qu’il y ait aussi des cérémonies et des célébrations autochtones.

Pour de plus amples renseignements concernant ce poste, veuillez télécharger la description complète ci-dessous.

Vous pouvez soumettre une demande par le formulaire de candidature en ligne.

Échéance : jeudi 14 mars 2019.

Téléchargement
Comité de planification du Conseil général : Coordonnatrice ou coordonnateur des cultes


Représentant ou représentante au groupe Dialogue de l’Église Catholique romaine et de l’Église Unie (1 poste à combler)

Nous sommes à la recherche d’une personne qui connaît bien l’Église Unie et qui apprécie le dialogue respectueux sur notre foi avec d’autres confessions. Lors de ses prochaines réunions, le groupe Dialogue explorera le ministère en s’attardant plus spécifiquement aux ministères de tous les peuples de Dieu et au rôle des personnes laïques dans le ministère et la mission de l’Église.

Mandat

Le Dialogue de l’Église Catholique romaine et de l’Église Unie en est à sa 31e année de dialogue interconfessionnel. Le but du Dialogue Église Catholique romaine et de l’Église Unie est de favoriser la compréhension mutuelle et l’unité chrétienne. Les membres du groupe de dialogue explorent autant les attitudes culturelles que les questions théologiques et doctrinales. Le groupe se rencontre deux fois par année pour discuter de questions d’intérêt commun à nos deux Églises. Ce contexte fournit un forum de discussion unique pour les membres de nos Églises en leur permettant de partager leurs perspectives, parfois même sur des sujets controversés. Le groupe s’est engagé dans un dialogue sur des sujets aussi divers que les positions des deux Églises sur l’avortement; le rôle et l’exercice de l’autorité dans l’Église; la signification de l’évangélisme/évangélisation pour les deux Églises; la formule baptismale; le péché, la réconciliation et l’identité pastorale; le mariage; et les changements climatiques et la théologie de la création.

Composition

Le groupe de dialogue est composé de cinq membres élus et d’une personne membre du personnel de chaque Église. Le groupe détermine son ordre du jour en consultation avec les deux organismes qui le parrainent. Gail Allan, coordonnatrice des relations œcuméniques, interconfessionnelles et interreligieuses, agit comme personnel ressource pour ce groupe.

Aptitudes et expérience requises

Le groupe de dialogue est actuellement à la recherche d’une personne ayant le statut de membre laïque ou ordonné et possédant une connaissance et une compréhension approfondie de l’esprit de l’Église Unie du Canada, de sa théologie, de sa doctrine et de sa gouvernance. Idéalement, la personne devra posséder un solide parcours universitaire en théologie.

Les aptitudes et expériences précises qui seraient un atout pour ce travail sont les suivantes : une bonne compréhension et un engagement personnel pour le dialogue entre diverses expressions ecclésiales de la foi chrétienne; une solide aptitude pour la participation à un dialogue théologique; et la connaissance et la compréhension de l’échange interculturel. Les membres qui s’identifient comme Autochtones ou d’origine raciale identifiable ou comme appartenant à d’autres communautés marginalisées sont particulièrement encouragés à exprimer leur intérêt.

Bien que les personnes représentantes puissent avoir une expérience ou un lien personnel avec l’Église catholique romaine, elles devront contribuer au dialogue comme représentantes de l’Église Unie du Canada et démontrer une ouverture à entendre parler d’une autre tradition chrétienne de la part de ses personnes représentantes dûment nommées.

Dans votre lettre de manifestation d’intérêt, nous vous invitons à décrire une situation dans laquelle vous avez appris quelque chose et approfondi votre foi en discutant avec une personne très différente de vous. Quels ont été pour vous les avantages à long terme de cet apprentissage?

La personne doit activement œuvrer au sein d’une charge pastorale ou d’un ministère local et connaître la gouvernance de l’Église Unie. Elle doit être disposée à collaborer avec d’autres personnes et à travailler en équipe, sensible aux enjeux du pluralisme, en position de leadership dans l’une des assemblées décisionnelles de l’Église, engagée et enthousiaste pour la mission de l’Église Unie, et désireuse de discerner les interpellations divines dans cette tâche. Elle devra posséder l’ouverture nécessaire pour apprendre de la sagesse de nos partenaires et pouvoir la communiquer.

Objectifs et durée des fonctions

Le groupe de dialogue se réunit en personne une fois par année pour trois ou quatre jours, généralement à Toronto, Ottawa ou Montréal. D’autres réunions ont lieu par vidéoconférence.

Le groupe de dialogue se réunira par vidéoconférence le 29 mars de 13 h à 15 h (heure de l’Est). D’autres réunions pourront avoir lieu par la suite. La prochaine réunion en personne aura lieu du 10 juin (soir) au 13 juin (14 h) 2019, dans la région de Toronto.

La durée du mandat est de trois ans, à partir de mars 2019, avec possibilité de prolongation pour un autre terme.

Poste responsable devant le Comité Théologie et dialogue interconfessionnel et interreligieux

Échéance : jeudi 21 février 2019.

Vous pouvez soumettre une demande par le formulaire de candidature en ligne.

Téléchargement
Représentant ou représentante au groupe Dialogue de l’Église Catholique romaine et de l’Église Unie


Avez-vous des compétences à offrir à l’Église Unie? Si vous désirez servir l’Église Unie d’une manière ou d’une autre, ou si vous souhaitez vous intégrer à l’important réseau de personnes qui soumettent des candidatures et qui encouragent les autres à s’engager, contactez-nous par voie postale ou par courriel pour nous parler de vous. Envoyez-nous une courte description (moins de 500 mots) de vos intérêts, de vos compétences et des dons que vous êtes prêts à offrir à l’Église Unie du Canada. Vous pouvez également, soumettre une demande par le formulaire en ligne.

Nous nous sommes engagés à remédier aux inégalités et à supprimer les modèles historiques d’exclusion. C’est pourquoi, tout au long de nos processus de nomination, nous cherchons à créer un équilibre entre les différentes voix, perspectives, expériences et intérêts pour la composition de tous les comités qui servent le Conseil général.

Pour plus d’information ou pour de l’aide, adressez-vous à Diane Bosman, ou en français à Éric Hébert-Daly :

Diane Bosman, Engagement des membres
L’Église Unie du Canada
3250 Bloor St. West, bureau 200
Toronto, ON M8X 2Y4
Téléphone : 416 231-7680 poste 2211
Télécopieur : 416 231-3103
Courriel : nominate@united-church.ca

Éric Hébert-Daly
Téléphone : 1-866-340-8223 poste 2776
Courriel : ehebert@egliseunie.ca

Liste complète des occasions de service (en anglais).