L'Église Unie du Canada

Menu

Création d’un programme de revenu universel de base

 « La pandémie de COVID-19 a fait ressortir l’importance de notre interconnexion avec chaque habitant de ce pays. En tant qu’Église, nous œuvrons pour préserver et assurer la dignité, nourrir la résilience de toute personne, de sa naissance à sa mort… »

—Richard Bott, modérateur

 

 

 

 

La pauvreté peut frapper soudainement tout citoyen et toute citoyenne. Conscient que certains programmes d’aide mis en place en raison de la pandémie (tel que la Prestation canadienne d’urgence, PCU) prendront bientôt fin en septembre, le modérateur Richard Bott a écrit aux élus, les exhortant à saisir l’occasion pour mettre en œuvre un programme de revenu de base universel (RBU), en collaboration avec les provinces, les territoires et les instances de leadership autochtones.

« Je suis convaincu, écrit-il, que l’expérience collective que nous vivons en tant que Canadiennes et Canadiens, en ce temps de COVID-19, offre une occasion inestimable… Ensemble, nous pouvons prendre des mesures importantes pour protéger la santé et la sécurité de la population, qui va de l’avant. » Téléchargez la version complète de la lettre en cliquant sur ce lien.

Un mouvement croissant constitué de sénateurs, d’évêques anglicans et luthériens, et de nombreuses autres personnes au pays réclame l’instauration d’un revenu de base universel (RBU). Joignez-vous à ce mouvement croissant réclamant un niveau de vie adéquat pour toutes et tous, un mouvement qui vise à éliminer les iniquités structurelles persistantes caractérisant le système de rémunération et d’avantages sociaux canadien.

Passez à l’action!

1. Téléphonez ou écrivez à votre député afin de l’exhorter à participer à l’appel croissant pour la mise en place d’un RBU. Demandez-lui :

  • de saisir cette occasion pour mettre en place un programme de RBU, en collaboration avec les provinces, les territoires et les instances de leadership autochtones;
  • d’élaborer et de mettre en œuvre un programme qui assure un niveau de vie adéquat pour toutes et tous et qui vise à éliminer les iniquités structurelles persistantes qui caractérisent le système de rémunération et d’avantages sociaux canadien.
  • de se pencher sur les obstacles systémiques auxquels les populations autochtones font face, surtout les communautés qui vivent en région éloignée, quant à l’accès aux programmes d’aide (par exemple, l’aide octroyée en raison du COVID-19);
  • d’élaborer un programme dont l’accès est universel, qui favorise la dignité humaine plutôt que l’ostracisme, qui élimine les obstacles discriminatoires, qui évite de pénaliser les gens en raison du travail qu’ils font, qui est accessible et libre de lourdeur

Pour trouver les coordonnées de votre député, entrez votre code postal sur le site Web du Parlement du Canada.

2. Partagez cette page sur vos réseaux sociaux. Utilisez les mots-clics #EUC #RBU #revenugaranti #pauvreté, #UBI

3. Informez-vous davantage sur la question du RBU en consultant les ressources suivantes :

Contexte

L’Église Unie du Canada affirme que la mise en place d’un revenu annuel garanti est le moyen le plus efficace pour assurer à tous les Canadiens et Canadiennes une assise économique solide sur laquelle s’appuyer (voir les politiques de 1972 et 1986 disponibles dans la bibliothèque virtuelle de l’ÉUC, (en anglais).

Depuis 1972, l’Église Unie du Canada réclame la mise en place d’un revenu annuel garanti, une approche qui est plus équitable, moins onéreuse et moins complexe à gérer que les nombreux programmes de soutien gouvernementaux actuellement en place. Depuis, des études et des programmes internationaux ont démontré que la mise en place d’un revenu universel de base est viable et a des effets bénéfiques dans les domaines de la santé, de la justice, de l’éducation et de la sécurité sociale, entre autres.

Les membres autochtones de l’Église Unie nous rappellent comment les iniquités structurelles présentes dans la société canadienne ne font que se consolider davantage en ces temps de pandémie. Ils ont rapporté la présence d’obstacles qui entravent l’accès aux programmes d’aide conçus pour aider les Canadiennes et les Canadiens à surmonter la crise de la pandémie. Par conséquent, il importe de concevoir un programme de revenu universel de base dont les modalités sont telles que les populations autochtones peuvent en faire la demande et en bénéficier, qu’elles vivent en milieux urbains ou en milieux éloignés. Le gouvernement doit élaborer un programme dont l’accès est universel, qui favorise la dignité humaine plutôt que l’ostracisme, qui élimine les obstacles discriminatoires, qui évite de pénaliser les gens en raison du travail qu’ils font, qui est accessible et libre de lourdeur bureaucratique.

Qu’est-ce que le revenu de base?

Un revenu annuel garanti (aussi appelé le revenu de base universel) assurerait à toutes et tous un revenu adéquat qui permettrait de répondre aux besoins de base et de vivre dans la dignité, peu importe leur situation de travail. Un tel programme ferait partie du filet social national qui protège les Canadiennes et les Canadiens et, pour évoquer les mots de Jésus, nous aiderait toutes et tous à « aimer notre prochain comme nous même ».

La mise en place d’un revenu de base universel permettrait d’éliminer les processus bureaucratiques axés sur des règles (obligeant les gens qui demandent de l’aide à prouver qu’ils sont vraiment pauvres). Les Canadiennes et les Canadiens seraient assurés de recevoir un montant supplémentaire si leurs revenus s’effondrent, quelle que soit la raison. Ces prestations seraient inconditionnelles, automatiques, non retirables, individuelles, et toutes résidentes et tous résidents légaux y auraient droit.

Le revenu de base universel constitue un moyen efficace pour réduire et éliminer la pauvreté et l’insécurité, combler les écarts extrêmes de revenus, réduire les inégalités de richesse, favoriser la citoyenneté partagée et améliorer le fonctionnement démocratique et économique de la société.


Ressources supplémentaires :