L'Église Unie du Canada

Menu

Des semis d’espoir venus d’Hiroshima

 

| par Neil Whitehouse, pasteur et membre du conseil d’administration de la Mission communautaire de Montréal |


Ce texte provient du Projet amal* : Histoires d’espoir qui a émergé dans le contexte de la pandémie de la COVID-19 au printemps 2020. Il se rattache à la série La mission SAGE sur le travail que la  Mission communautaire de Montréal (MCM) et l’Église Unie Saint-James réalisent en étroite collaboration, au centre-ville, pour créer une communauté incluant certaines des personnes les plus vulnérables de notre collectivité.

*Amal signifie « espoir » en arabe.


 

 

 

L’histoire raconte que, durant la Deuxième Guerre mondiale, après l’explosion de la bombe atomique à Hiroshima, au Japon, quelques arbres étaient encore vivants. Dans le sillage de la dévastation, des gens se sont rassemblés sous ces arbres pour s’abriter et prendre soin les uns des autres. Quelques semaines plus tard, à leurs grande surprise et joie, de nouvelles feuilles sont apparues, les premiers signes d’une nouvelle vie. La vie continuait.

À la Westmount Park United Church, nous avons reçu des semis de ginkgo biloba, grâce au projet Green Legacy Hiroshima (commandité par l’Institut des Nations unies pour la formation et la recherche) en 2018 et 2019. En 2018, quatre communautés se sont réunies pour planter les premiers semis (voir la vidéo de The Montreal Gazette, en anglais; [Traduction de l’introduction du reportage] « La pluie diluvienne n’a pas découragé les représentantes et les représentants des quatre communautés qui se sont réunis un vendredi matin, en cette Journée internationale de la paix, pour commémorer les victimes d’Hiroshima »).

Les deuxièmes semis ont été plantés à la fin de l’été 2019 et sont entrés en dormance, perdant toutes leurs feuilles. Ils avaient l’air de tout petits chicots fragiles. Auraient-ils assez de force pour reprendre vie? Est-ce que les conditions de croissance et les soins prodigués étaient adéquats?

Aujourd’hui, la première pousse verte est apparue sur l’un des semis.

En ces temps anxiogènes, je rends grâce à la force de vie qui anime l’espoir, le même espoir qui s’est manifesté durant cette terrible période, au Japon, et qui nous nourrit à travers les épreuves et l’incertitude. La force de vie se manifeste tangiblement autour de nous, par-delà nous tout autant qu’en nous.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *