L'Église Unie du Canada

Menu

Conseils de sécurité concernant la réouverture des églises durant la pandémie

 

Des mises à jour seront faites à mesure que la situation évolue.

En date du 7 mai 2020

Au cours des dernières semaines, nous avons beaucoup appris sur ce que signifie faire Église et sur les différentes façons possibles d’y parvenir sans rassemblement en personne et sans utiliser pleinement nos bâtiments. Même en ayant pris ces mesures, nous aspirons au moment où nous retournerons ensemble dans la communauté.

La présente page vise à aider les personnes chargées de prendre des décisions dans toutes les sections de la paroisse. Il ne s’agit pas d’une directive, mais plutôt de conseils. Des mises à jour seront faites à mesure que la situation évolue, et vos commentaires sont les bienvenus.

 

Le tableau d’ensemble

  • La sécurité du personnel, des bénévoles, des membres des paroisses et de toutes les personnes que nous servons doit guider nos décisions concernant la reprise des activités.
  • La COVID-19 continuera fort probablement d’avoir des incidences sur notre façon de nous comporter et sur les activités auxquelles nous prendrons part au moins pour l’année à venir.
  • Les cadres du Conseil général et le personnel du conseil régional établiront en concertation des principes directeurs communs. Les conseils régionaux et les communautés de foi locales mettront en œuvre ces principes, en ne perdant pas de vue les variations régionales et locales dans les circonstances.
  • Les décisions concernant les plus gros événements à l’échelle de la confession seront prises par l’exécutif du Conseil général ou l’équipe dirigeante supérieure.

Directives de santé publique et réouverture progressive

  • Il est important de demeurer au courant de toutes les directives de santé publique et les lignes directrices du gouvernement et de s’y conformer.
  • Bien que ces directives et ces lignes directrices soient respectées, il se peut que ce ne soit pas suffisant. Nous ne devons pas perdre de vue notre contexte, y compris les types d’activités que nous organisons ainsi que l’âge et les données sur la santé (vulnérabilités en matière de santé) des personnes qui y participent.
  • Il ne faut pas chercher des façons de contourner les directives de santé publique et les lignes directrices ni d’y faire une entorse. Nous devons respecter à la fois le principe et l’esprit dans lesquels elles sont données.
  • Bien que plusieurs aspects ne soient pas clairement définis, une chose est sûre, la reprise des activités ne se produira pas d’un seul coup. Comme pour la reprise généralisée dans nos communautés, prévoyez une reprise des activités progressive en y apportant des adaptations au besoin pour assurer la sécurité. Envisagez des plans hybrides: des plans qui permettent des rassemblements en personne lorsqu’il le faut, mais qui, dans la mesure du possible, privilégient les rassemblements à distance (conférence téléphonique, en ligne, etc.).
  • Selon les prévisions des différents gouvernements du pays, le passage à la prochaine étape dépend de l’évaluation constante de la progression de l’endiguement de la COVID-19. Si une autre vague suit la stabilisation des nouveaux cas, il y aura un ralentissement de la reprise des activités. L’Église doit porter attention à ces mêmes critères.
  • Les choses peuvent paraître différentes pendant un certain temps ou encore longtemps. Certaines choses pourront peut-être changer de façon permanente, puisque des leçons auront été tirées de cette pandémie que nous ne voudrons pas oublier.
  • Chaque communauté de foi devrait songer à mettre sur pied un comité de reprise des activités dans le contexte de la COVID-19 qui travaillera de concert avec l’instance dirigeante pour ce qui concerne les mesures particulières à sa charge pastorale et à son conseil régional.

Passage d’une phase à l’autre

Voici certains aspects à prendre en considération pour l’instance dirigeante et le comité de reprise des activités avant de passer d’une phase à une autre. Il se peut qu’il faille donner des directives particulières ou prendre certaines mesures pour aider les gens à comprendre qu’ils doivent faire certaines choses différemment lorsqu’ils recommenceront à assister à des célébrations liturgiques ou à d’autres rassemblements dans l’église.

  • Quelles pratiques de nettoyage supplémentaires doivent être mises en place?
  • Quels changements doivent être apportés aux pratiques du culte?
  • Comment découragerez-vous les fidèles de se serrer la main ou d’avoir d’autre contact physique?
  • Est-ce que vous organisez un café-rencontre? Si c’est le cas, à quoi ressemble-t-il? Quand reprendrez-vous les rassemblements qui offrent des aliments?
  • Quels sont les protocoles nécessaires pour les groupes de locataires? Comment mettrez-vous en œuvre ces protocoles avec eux ou de quelle façon communiquerez-vous avec eux à ce sujet?
  • Est-ce que vos pratiques de reprise sont acceptables pour votre assureur?
  • Après avoir fait les choses si différemment durant cette période, quels sont les aspects si différents qu’il serait utile de poursuivre?
  • Si vous avez tenu des groupes d’études ou des prières quotidiennes en ligne et que vous avez aimé cela, est-ce viable du point de vue du temps du personnel ministériel de continuer de le faire de cette nouvelle façon et de reprendre ce que vous faisiez auparavant?