L'Église Unie du Canada

Menu

Actualités

1er Colloque Ministère et mission multiculturels

 

Samuel, Félix, GretaLa première journée du colloque Ministère et mission multiculturels au Centre œcuménique, à Genève, en Suisse, s’est déroulée dans un climat de dynamisme. Janet Sigurdson, pasteure de l’Église Unie du Canada et membre de la Première Nation crie, a présenté une série d’images verbales et de capsules infos très vivaces, informatives et dynamisantes portant sur son vécu en tant que femme, au sein d’un ministère interculturel, au Canada. Les francophones du Québec et de l’Ontario – Samuel Dansokho, Félix Bigirimana et Angelika Piché – se sont exprimés en français et en anglais tout au long de la journée, lors de riches échanges sous forme de questions, d’analyses et de réflexions.

 

 

 

Janet with Swiss and NigerianLe colloque est parrainé par la Commission de mission et d’évangélisation du Conseil œcuménique des Églises et compte pour partenaires l’Église Unie du Canada et l’Église presbytérienne (É.-U.). Vingt-cinq participantes et participants provenant de 13 pays ont été invités à ce rassemblement qui se déroulera pendant la semaine. Cet événement a pour but de transmettre aux personnes présentes des outils qui leur permettront d’aider leur Église respective, dans leur propre pays, à mieux accueillir et à inclure davantage les personnes migrantes, y compris les réfugiés, qui arrivent dans leur communauté, en provenance d’autres pays et d’autres traditions religieuses.

 

 

 

 

Groupe de discussionUne conférencière, une jeune Samoane vivant en Australie, a versé des larmes, alors qu’elle se remémorait le suicide de son cousin.
Elle a soulevé la question de la pression que cause un mode de vie axé sur la concurrence et le paraître, un mode de vie qui amène les jeunes à se comparer et qui aurait peut-être conduit son cousin à ce geste. Ses propos ont suscité un commentaire de Janet Sigurdson concernant les taux de suicide élevés chez les jeunes autochtones. Angelika Piché a parlé du taux de suicide chez les jeunes au Québec. Plusieurs personnes présentes ont souligné que l’Église doit offrir aux jeunes des images et des modèles de rôle positifs, fondés sur les valeurs chrétiennes d’amour et de respect.

 

 

 

Le colloque se poursuivra jusqu’à vendredi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *