L'Église Unie du Canada

Menu

Actualités

Accomplir la justice vaccinale à l’échelle mondiale : défendez la cause et faites un don dès aujourd’hui

La pandémie n’est pas terminée tant qu’elle ne l’est pas pour tout le monde.

Une femme avec un teint foncé, de longs cheveux noirs et un masque jaune regarde la caméra. Derrière elle se trouve un fond flou avec des arbres.

Crédit : iStock.com/rvimages

Au moment où, grâce à la vaccination, une grande partie de la population canadienne commence à voir la lumière au bout du tunnel de la pandémie de COVID-19, l’Église Unie du Canada lance une campagne de sensibilisation intensive dans le cadre de son Appel à l’action mondiale contre la COVID-19 pour inviter les gens à soutenir financièrement ses partenaires mondiaux toujours aux prises avec la pandémie. ACT Alliance, une coalition d’Églises à l’échelle internationale, indique que les pays du Sud pourraient n’atteindre l’immunité collective qu’en 2024, voire jamais.

Ce nouveau volet de l’Appel à l’action mondiale contre la COVID-19 vous invite à :

· plaider auprès du gouvernement canadien pour un meilleur partage des doses de vaccin;

· faire un don;

· faire preuve de solidarité en achetant un vaccin pour une personne vivant dans un pays du Sud.

Les dons faits dans le cadre de cette campagne appuieront nos partenaires qui tentent de contrer les effets de plus en plus dévastateurs de la COVID-19 dans les communautés qu’ils soutiennent en offrant notamment des repas, de l’équipement de protection individuelle, des logements et des activités rémunératrices.

L’an dernier, les membres de l’Église Unie ont recueilli 260 000 $ pour appuyer les activités liées à la pandémie menées par les partenaires de Mission & Service. Cette année, par l’entremise de l’initiative canadienne interreligieuse Aime ton Prochain/Love My Neighbour, les gens peuvent acheter un vaccin ainsi qu’envoyer une lettre à leur député et au premier ministre pour demander que le Canada partage une plus grande proportion de ses doses excédentaires de vaccin.

À la fin de mai, Richard Bott, pasteur et modérateur de l’ÉU, a écrit au premier ministre Justin Trudeau pour recommander au gouvernement canadien [traduction] « d’exercer un leadership fondé sur des principes afin d’améliorer l’accès aux vaccins pour les personnes sans statut d’immigrant et les communautés racialisées à faible revenu ici au Canada, et de prendre de solides mesures pour assurer l’accès aux vaccins et l’équité à l’échelle mondiale ». Il a ajouté « qu’il est impératif, du point de vue moral et éthique, de veiller à ce que les gens partout dans le monde soient à l’abri de la maladie ». Cela nécessitera nos efforts collectifs prolongés dans les mois à venir. (Vous trouverez la lettre du modérateur et un modèle de courriel dans la page de plaidoyer pour l’accès mondial aux vaccins.)

Ce virus menace tous les aspects de la vie des gens. Il amplifie les inégalités, déstabilise les collectivités et annule les progrès réalisés dans l’atteinte des objectifs de développement durable au cours de la dernière décennie. Il n’y a pas de temps à perdre. La voix et le soutien de chacun d’entre nous comptent. La pandémie n’est pas terminée tant qu’elle ne l’est pas pour tout le monde.

Les commentaires sont fermés.