L'Église Unie du Canada

Menu

Actualités

Modératrice : sur la question de l’aide médicale à mourir

 

702649-ministre-veronique-hivon-depose-cette

PHOTO IVANOH DEMERS, ARCHIVES LA PRESSE

La pasteure Jordan Cantwell, modératrice, communique à un comité parlementaire mixte spécial  ses réflexions sur la question de l’aide médicale à mourir.

En mars 2015, le Comité théologie et relations interconfessionnelles et interreligieuses (TRII/TICIF) a présenté un document de position et de mise en contexte sur la question de l’aide médicale à mourir à l’Exécutif du Conseil général de l’Église Unie du Canada.

La proposition du Comité avait pour objectif « de préparer l’Église à réagir à un changement dans la législation canadienne qui introduirait un plus grand nombre d’options concernant la prise de décision en situation de fin de vie ».

La motion approuvée par l’Exécutif demandait au Comité théologie et relations interconfessionnelles et interreligieuses « d’examiner les implications théologiques de l’aide médicale à mourir et de guider l’Exécutif quant à l’élaboration d’une déclaration ecclésiale sur cette question ». Cette démarche est en cours mais il faudra un certain temps avant qu’elle ne soit menée à terme.

Entre temps, le Comité mixte spécial sur l’aide médicale à mourir du gouvernement canadien a été convoqué et doit remettre son rapport au Parlement le 25 février 2016.

Pour accomplir son mandat, le Comité mixte spécial dispose d’un délai serré. La modératrice Jordan Cantwell lui a donc fait parvenir la déclaration ci-dessous dans l’intention de communiquer ses réflexions concernant cette question d’intérêt public et d’importance capitale.

Document sur la question de l’aide médicale à mourir    72 KB [PDF]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *