L'Église Unie du Canada

Menu

Actualités

Avancées importantes dans la mise en œuvre des renvois

Lors d’une rencontre extraordinaire par voie électronique, les personnes déléguées au 42e Conseil général ont jeté les bases d’une nouvelle structure ecclésiale.

Les membres due personnel se sont rassemblés dans le sanctuaire de la Forest Hill United Church pour souligner la Journée du chandail orange.

À la clôture de la rencontre extraordinaire du 42e Conseil général à Toronto, les membres du personnel se sont rassemblés dans le sanctuaire de la Forest Hill United Church pour souligner la Journée du chandail orange. Photo : Sandra Nottegar

Les personnes déléguées du 42e Conseil général (42e CG) lors d’une rencontre spéciale par voie électronique, le 30 septembre dernier, ont majoritairement approuvé quatre propositions qui engagent l’Église dans un processus de transition vers une structure simplifiée (sous réserve que les changements approuvés en 2015 lors du 42eCG, puis par les synodes et consistoires au moyen des renvois, soient finalement entérinés par le 43e Conseil général en 2018).

Une des propositions entérinées (GCE 14) est à l’effet de créer une Commission concernant les limites géographiques, à laquelle neuf personnes ont été nommées. Ce groupe déterminera, après une consultation dans l’ensemble de l’Église, le nombre et les limites géographiques des régions qui remplaceront les synodes et les consistoires (sous réserve de l’approbation finale du renvoi 1, Un modèle à trois conseils, par le 43e Conseil général).

« Les résultats du vote sur le renvoi provenant des charges pastorales et des consistoires indiquent que l’Église est prête à un changement », a déclaré Beverly Kostichuk, présidente du Comité de gouvernance et de planification, lorsqu’elle a présenté la proposition.

Les membres de la Commission concernant les limites géographiques, présentés dans le rapport du Comité des nominations, ont entamé leur travail par une conférence téléphonique dès le lendemain de la rencontre. Ces personnes doivent déposer un rapport préliminaire au plus tard le 10 janvier 2018. Puis, après avoir reçu et étudié les commentaires sur ce document, ils publieront un rapport final pour le 15 mars 2018.

Les personnes déléguées ont également entériné une motion (GCE 13) à l’effet d’autoriser le Comité des nominations du 42e Conseil général à servir également en tant que Comité des nominations pour le 43e Conseil général. Ce comité recommandera 15 personnes pour siéger à l’Exécutif du Conseil général, aux côtés de la modératrice, du modérateur précédent, et de la secrétaire générale, et ce à compter du 1er janvier 2019 jusqu’à la mise en place d’un nouvel Exécutif par le 44e Conseil général. Hormis pour la modératrice actuelle (qui deviendra alors modératrice précédente), le mandat de l’Exécutif actuel sera prolongé jusqu’au 31 décembre 2018 pour permettre la mise en œuvre des aménagements requis par une telle transition.

Les personnes déléguées ont étudié une nouvelle proposition à l’effet d’intégrer la modératrice ou le modérateur précédent à l’Exécutif. Elles ont également explicité les critères de sélection pour le choix des nouveaux membres de l’Exécutif en stipulant « que ces personnes devront refléter la diversité d’une Église interculturelle, du personnel ministériel et laïque, du territoire géographique de même que de pourvoir l’Exécutif ainsi constitué des compétences requises dans les domaines de la théologie, de la gouvernance, des finances et de la prospective visionnaire ».

Une autre proposition (GCE 12) a déterminé le 1er janvier 2019 comme date de démarrage de la mise en œuvre de la révision globale pour ce qui concerne toutes les modifications présentées dans les renvois adoptés, sous réserve de leur adoption par le 43e Conseil général et en tenant compte que des étapes transitoires pourront advenir avant ou après cette date mise en application.

La rencontre s’est terminée par une mise à jour de la secrétaire générale Nora Sanders concernant la mise en œuvre des renvois [en anglais]. Bénéficiant de l’appui de l’ancien secrétaire exécutif du Synode de Toronto, David Allen, un groupe sur la mise en œuvre des renvois s’est réuni tous les mois pour planifier les ajustements requis pour la mise en œuvre des changements prévus, toujours sous réserve de l’approbation par le 43e Conseil général du mois de juillet. Toute question et tout commentaire sur ce processus de mise en œuvre peuvent être transmis au groupe à cette adresse courriel : remits@united-church.ca.

Une démarche semblable est en cours parmi les membres autochtones de l’Église Unie.  Sous le leadership d’intendants et d’intendantes, un rapport est en voie de préparation dans lequel seront présentés des principes d’orientation du segment autochtone de l’Église quant à son travail propre et à ses relations avec l’ensemble de l’Église.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *