L'Église Unie du Canada

Menu

Pèlerinage 2015

Le Pèlerinage du Conseil Général 2015

 

11665694_1630572910563161_352858357942485432_n

 


De Vancouver à Corner Brook, du 4 juillet au 7 août 2015.

 

Découvrez  le fabuleux voyage de jeunes de l’Église Unie du Canada qui ont décidé de faire de leur périple une expérience inoubliable peuplée de rencontres insoupçonnées et plus passionnante, les unes que les autres.

 

 


 

Notre correspondant spécial Aidan, originaire de Sudbury nous raconte son voyage à travers son blogue (en anglais) et des postes en français qu’il nous partage chaque jour.

aidan


1/ Le départ et passage en Colombie britannique

 

Bonjour.11698662_1631031660517286_2181881255362923092_n

Voici un petit résumé des premiers jours de notre pèlerinage à travers le Canada.

Le 4 juillet, chacun des Pèlerins est monté à bord de son avion pour se rendre à Vancouver. Moi, qui viens de Sudbury, ai dû me réveiller à 3 h du matin pour mon vol de correspondance, cela a été dur, mais heureusement, tous les Pèlerins sont arrivés sains et saufs. Le lieu de rencontre était l’Église Unie Shaugnessy Heights, où nous avons séjournépendant notre passage en Colombie -Britannique.

 

 

 

 

 

 


11694837_1632849813668804_6367443792161726153_n
Dimanche 5 juillet, nous nous sommes réveillés tôt pour partager un excellent petit-déjeuner préparé par un reporter de la chaîne CBC, Ian Hanomansing, et sa famille. Nous sommes ensuite allés à l’Église Unie Dunbar pour un service avec les paroisses qui forment l’Église Unie Summer Stream. Le culte était superbe et plusieurs membres de la congrégation ont partagé leurs talents musicaux. À la fin de la journée, les Pèlerins ont été rejoints par Michael Shewburg, pasteur en charge du projet « GO » pour notre premier jour d’entrainement. Pour notre souper du soir, nous avons marché à la maison de deux membres de l’Église Unie locale EXTRAORDINAIRE repas (merci beaucoup)!

 

 

 


 

 

2/ L’arrivée en Saskatchewan

 

 

pilrgim 6Bonjour!

La dernière fois que nous avons écrit un billet, nous étions à Saskatoon, en Saskatchewan. Durant notre temps en Saskatchewan, nous sommes restés à l’Église Unie McClure. Un moment fort pour moi – notre visite au site du patrimoine Wanuskewin, un lieu sacré traditionnel des peuples autochtones de la région. L’atmosphère de la place était remplie de force spirituelle. Plus tard, plusieurs membres de notre groupe sont allés à un centre récréatif ou de nombreuses familles ont pris refuge pendant des incendies de forêt qui ont ravagé le nord de la province. Autre moment fort  – notre visite à deux fermes qui appartiennent à des membres du synode de Saskatchewan. C’était fascinant d’apprendre au sujet des techniques d’agriculture responsable et biologique.

 

 

 

 

 

 

 


 

3/ De Winnipeg à Sudbury

 

Medicine wheelLe lendemain, nous avons pris le train à Winnipeg. Nous avons connu plusieurs heures  de retard, mais sommes finalement arrivés à Winnipeg très tôt le matin du 15 juillet. Après quelques heures de sommeils à l’Église “Broadway Disciples United Church”, nous avons eu une journée d’apprentissage avec les membres du synode All Native Circle. Notre temps avec ces personnes a été très intéressant. Nous avons appris au sujet de l’histoire du synode, avant de voyager dans le Centre Sandy-Saulteaux, un centre qui est spécialisé dans l’entraînement des pasteurs laïcs désignés dans la communauté autochtone. Nous avons appris beaucoup concernant les pratiques spirituelles des Premières Nations, et nous avons créé nos propres Roues de Médecins. Après notre travail au Centre, nous avons participé dans une fête à la maison d’un membre de l’Église unie qui habite à Winnipeg. C’était un jour avec une spiritualité profonde, et d’amusement. Le lendemain, nous avons reçu une visite de deux membres du bureau du synode du Manitoba et le nord-ouest de l’Ontario: le président du synode, Joey Deerborn, et Tessa Blaikie Whitecloud, qui est en charge de plusieurs projets charitables pour la ville de Winnipeg. Avec eux, nous avons pu parler au sujet du futur de l’Église, et l’importance des différents types de travail pastoral. Après cela, nous sommes allés à Welcome place, un centre et résidence pour des immigrants et réfugiés nouveaux au Canada. Là, nous avons discuté de la situation difficile que les immigrants et réfugiés rencontrent lorsqu’ils viennent ici. Les histoires que nous avons entendues étaient parfois déprimantes, mais, pour la plupart, ils étaient remplis d’espoir. Cet après-midi, nous avons visité le musée des droits de l’homme. Le sujet s’est avéré être en relation étroite avec notre expérience à Winnipeg, alors c’était une visite très enrichissante pour nous. Le train qui était censé nous amener à Sudbury en Ontario devait arriver à 22 h 15 le soir du 13 juillet, mais, après plusieurs retards, il est arrivé à 5 h 10 le lendemain (le 14 juillet), et notre trajet vers Sudbury était si lent que le voyage complet a duré environ 30 heures! Lorsque nous sommes arrivés à Sudbury dans le synode de Manitou, nous avons été séparés, parce que nous restions dans les maisons des membres de la communauté. Dans leurs maisons, on a eu la chance de pouvoir laver nos vêtements, prendre des douches chaudes, et dormir dans de vrais lits pour la première fois en deux semaines, c’était indescriptible et merveilleux!

 


 

4/ Notre arrivée en Ontario, à Sudbury

 

pilrgim 5Le soir de notre arrivée à Sudbury, nous avons visité ma famille pour un barbecue dans notre jardin. La nuit tombée, nous sommes tous retournés chez nos hôtesses et hôtes pour un sommeil bien mérité et apprécié. Le lendemain matin, les Pèlerins ont visité des paroisses dans la région de Sudbury. Nous avons tous partagé nos aventures avec les paroissiens. Le retour général de nos présentations a été très positif !

L’après-midi, nous nous sommes embarqués dans une excursion de canoë sur le lac Ramsay. Le vent était très fort, et deux canoës sont renversés dans l’eau !  C’était très amusant et nous étions tous trempés, mais heureux.

Par la suite Will Kunder, le secrétaire administratif (directeur)  du synode Manitou, nous a montré le « Cairn » (monument) qui représente les excuses officielles que l’Église Unie a présentées aux peuples Premières Nations du Canada en 1986 pour le système des écoles résidentielles. C’était un moment sacré pour nous, et nous avons eu l’opportunité pour réfléchir sur les erreurs du passé, et nos espoirs pour le futur.

Le lendemain matin, nous avons visité le centre de science « Terre dynamique » où nous avons appris plusieurs faits historiques sur les mines de Sudbury. Par exemple, saviez-vous que la ville de Sudbury contient un des dépôts de nickel le plus riche au monde? Eh oui, c’est vrai!

Nous avons enchainé avec une visite à Living With Lakes, un centre de recherche qui effectue des recherches sur l’environnement, en particulier l’eau de source, cela nous a permis d’en savoir plus sur les efforts environnementaux faits à Sudbury. C’était très inspirant de voir l’énorme succès dont la région fait l’objet! Depuis les années 60, les émissions à effet de serre provenant de Sudbury ont énormément diminué, et la qualité des lacs et des forêts est excellente.

Notre rencontre avec le pasteur Jim Sinclair (l’ancien Secrétaire général de l’Église Unie) et  Donna Sinclair (une journaliste bien connue) fut l’occasion d’entendre le récit de leurs plus grands souvenirs. Ils n’ont pas oublié de nous prodiguer de précieux conseils qui nous seront utiles pour notre vie future.

Nous étions tous vraiment tristes de partir des maisons des familles qui nous ont si gentiment accueillis lors de notre passage et nous n’avions aucun doute qu’une vraie relation s’était créé durant notre passage à Sudbury. Nos prochaines étapes seront les synodes d’Hamilton et de Londres, en Ontario. Cependant, ça, c’est dans le prochain épisode… À bientôt !